ALS, APL, ASH… les aides au logement pour personnes âgées

ALS, APL, ASH… les aides au logement pour personnes âgées

Les aides au logement sont attribuables à toutes personnes âgées en faisant la demande pour sa résidence principale (il faut y vivre au minimum 8 mois dans l’année). Ce logement peut être une location, un bien immobilier en cours d’acquisition, un établissement d’hébergement pour personnes âgées, un hébergement dans une famille d’accueil.

Les aides au logement comme l’ALS et l’APL ne sont pas cumulables.

APL, l’aide personnalisée au logement

Sans doute, la plus répandue, cette aide financière pour le logement est versée par la CAF ou la MSA (régime agricole) selon le régime auquel vous êtes rattachés. Elle est calculée selon la situation familiale, les ressources financières (n-2), le loyer ou montant du remboursement de prêt.

ALS, l’allocation de logement sociale

Si votre logement n’est pas conventionné par les APL, vous pourrez peut être prétendre à l’ALS (Allocation de Logement Sociale). Tout comme l’APL, vous devrez vous rapprocher de la CAF ou de la MSA pour prétendre à une aide financière calculée selon vos ressources.

ASH, l’aide sociale à l’hébergement

Pour en bénéficier, la personne âgée devra dans un premier temps trouver un hébergement habilité à l’aide sociale. Pour cela, elle peut réaliser une recherche au sein de l’annuaire maisons de retraite / EHPAD mis à jour par nos soins avec l’accord des établissements.
Au maximum, l’ASH prélèvera 90 % des revenus du résident pour les reversés à l’établissement.

L’aide sociale à l’hébergement concerne les personnes âgées en maison de retraite (EHPAD, USLD ou Résidence Autonomie) ayant moins de revenus que le coût du logement au sein de l’établissement. Pour réaliser une demande d’ASH, veuillez vous tourner vers le CCAS de votre domicile actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *