Connaissez-vous la syllogomanie ? Une pathologie handicapante

le

Votre maison est-elle devenue un bric-à-brac indescriptible avec le temps ? Avez-vous un désir compulsif à collectionner les objets même les plus inutiles ? Si vous pouvez répondre par l’affirmative à ces deux questions, il est probable que vous souffriez d’une pathologie dénommée syllogomanie. Pouvant toucher tous les âges et toutes les couches de la population, elle est néanmoins plus présente chez les séniors.

La syllogomanie renvoie à une accumulation obsessionnelle et excessive d’objets le plus souvent futiles dont on n’éprouve le plus grand mal à se défaire. Il convient toutefois de distinguer la syllogomanie du syndrome de Diogène qui est en une forme extrême en ce qu’elle s’accompagne d’un phénomène de réclusion sociale et d’un sérieux problème d’hygiène. La syllogomanie est une pathologie qui se traduit par une souffrance extrême à se défaire des objets. Ce trouble mental peut gravement affecter la personne qui va progressivement s’isoler en éprouvant de la honte à l’idée d’accueillir ses proches dans le chaos qui règne dans son logement. Il n’est pas rare de voir les personnes atteintes de syllogomanie sombrer peu à peu dans la dépression et dans l’isolement social. Comment se manifeste cette maladie ? Quelles peuvent en être les causes ? Quelles sont ses conséquences sur le malade ?

Quels sont les symptômes de la syllogomanie ?

Les manifestations de la syllogomanie sont répertoriées au niveau du DSM5 qui constitue le Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux. Ce manuel a identifié plusieurs symptômes à partir desquels on peut conclure à l’apparition de la syllogomanie. On peut noter en premier lieu que le sujet est très rétif à l’idée de se défaire des objets même si ces derniers ne représentent aucune valeur. Cette réticence pathologique est liée à une manie compulsive qui pousse le sujet à vouloir accumuler les objets. Le sujet éprouverait ainsi une grande souffrance morale si elle se voyait contrainte à se séparer de ces objets. Ce trouble compulsif se traduit ainsi sur le plan physique par une maison encombrée du fait de l’accumulation des objets futiles.

A moins d’une intervention d’une personne proche ou d’une entreprise diligentée pour mettre un peu d’ordre dans la maison, la situation peut empirer avec le temps. Le capharnaüm qui règne dans la maison du fait de l’accumulation d’objets peut pousser l’individu à une forme de réclusion sociale et la promiscuité qui sévit dans la maison du fait de l’entassement d’objets peut constituer une menace pour la santé du sujet. Dans la classification du DSM5, la syllogomanie est classifiée dans la catégorie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Quelles peuvent être les causes de la syllogomanie ?

A ce jour, les causes de la syllogomanie n’ont pas encore été identifiées avec précision. Toujours est-il que les spécialistes se sont livrés à quelques spéculations pour tenter d’expliquer les origines de cette maladie. D’après ces hypothèses, la syllogomanie intervient souvent après la perte d’un être cher, il peut être question d’un décès ou d’une séparation conjugale. Suite à cette perte, le sujet souffre d’un manque d’affection qu’il cherche à combler en accumulant des objets dans son domicile. Cette manie à posséder confère ainsi au sujet une forme de sécurité. On peut noter également que les causes de la maladie peuvent être d’ordre génétique. Il existerait peut-être des gènes qui font que certaines familles sont plus que d’autres prédisposées aux troubles liés à la syllogomanie.

Quelles sont les conséquences de la syllogomanie ?

L’une des conséquences les plus graves de la syllogomanie est la forme de réclusion sociale dans laquelle vivent les personnes atteintes de cette pathologie du fait de la honte et du fait également qu’elles redoutent le jugement que les personnes extérieures peuvent porter sur elles. On peut noter également des conséquences psychiques avec un risque accru de sombrer dans la dépression que l’on peut observer chez les malades. On peut noter enfin les problèmes d’insalubrité qui règnent dans le domicile du malade et qui accroissent le risque sanitaire. Dans ces cas extrêmes, si vous recherchez des bras pour tout débarrasse, les équipes d’Emmaüs proches de chez vous peuvent intervenir, pensez-y.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *