Le maintien à domicile est-il compatible avec la maladie d’Alzheimer ?

le

Bien que la maladie d’Alzheimer présente des difficultés pour les aidants, il est tout à fait possible de choisir le maintien à domicile qui possède même plusieurs avantages, notamment grâce aux solutions humaines et matérielles qui ont été développées ces dernières années.

Les avantages du maintien à domicile dans la maladie d’Alzheimer

Aujourd’hui, les établissements spécialisés dans la maladie d’Alzheimer ne sont pas légion. Les malades se retrouvent souvent dans des EHPAD classiques où le personnel est compétent, mais parfois trop peu renseigné sur tous les aspects de cette maladie. Le maintien à domicile peut donc être une solution plus adaptée, notamment pour :

  • Être entouré de proches qui nous connaissent et nous comprennent intimement.
  • Éviter le choc du déménagement et les conséquences négatives que cela peut entraîner, tant au niveau psychologique que physique.
  • Vivre dans un milieu sécurisant où les habitudes aident à pallier les pertes de mémoire.
  • Respecter le désir des personnes âgées qui préfèrent généralement rester chez elles.

Les obstacles à contourner pour favoriser le maintien à domicile

Si le maintien à domicile présente de nombreux avantages, il existe tout de même des difficultés à prendre compte et à surmonter. En effet, permettre à une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer de rester chez elle demande un grand investissement de la part des aidants pour :

  • Assurer une présence réconfortante et stimulante.
  • S’occuper des soins quotidiens, de l’entretien du domicile et des repas.
  • Aménager le logement notamment la salle de bain.
  • Mettre en place des stimulations cognitives pour faire travailler la mémoire.
  • Garder son calme et sa patience, même lorsque la personne Alzheimer présente des troubles affectifs qui peuvent la rendre agressive envers ses proches.

Quelles solutions pour permettre à une personne Alzheimer de rester chez elle ?

Heureusement vous n’êtes pas seul. Un grand nombre de moyens humains ont été développés ces dernières années pour permettre aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible dans leur maison :

  • Des services d’aide à domicile composés de professionnels spécialisés dans la maladie d’Alzheimer.
  • Des accueils de jour.
  • Des centres de téléassistances pour personnes âgées joignables 24h/24.
  • Des ateliers mémoires.

Vous pouvez aussi opter pour des solutions matérielles comme :

  • Des appareils de géolocalisation pour retrouver la personne Alzheimer lorsqu’elle est perdue et désorientée.
  • Des installations de vidéosurveillance pour intervenir rapidement en cas de chute ou d’accident.
  • Un microphone pour rassurer directement la personne âgée lorsqu’elle commence à avoir un comportement inhabituel.

Certains détails peuvent faire toute la différence dans la maladie d’Alzheimer, comme :

  • Collectionner les post-it, les aide-mémoires et tout autre signal visuel susceptible d’aider la personne à se souvenir de son environnement.
  • Parler lentement pour ne pas brusquer la personne malade.
  • Laisser les objets au même endroit.

Les limites de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est progressive et parfois son aggravation est telle que les moyens financiers, humains et matériels dont dispose la famille ne suffisent plus. Le maintien à domicile demande alors trop d’efforts de la part des proches.

Les aidants ont parfois des difficultés à l’admettre, mais arrivé à un certain stade de la maladie, il est parfois nécessaire de se reposer sur l’expertise d’un établissement avec des professionnels spécialisés. Anticiper ce moment, sans le précipiter, permet d’atténuer le choc du déménagement et de diminuer la culpabilité que certains aidants peuvent ressentir.

Le maintien à domicile est donc possible dans le cadre de la maladie d’Alzheimer tant que celui-ci convient aux malades et aux aidants, et que la charge émotionnel n’est pas trop lourde à porter pour la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *